Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'enfer de la Mode...

    « Vous avez 11 nouveaux messages. »


    http://www.deezer.com/track/901067
    Je refais surface. J’ai eu une semaine de dingue. «Pseudo-Célibataire » pour une semaine, puisque mon mec était dans le sud, j’ai fait tellement de chose. Comme quand j’étais célibataire pour de vrai. J’ai redécouvert une vie sociale (ciné entre copine), chouchoutage (pédicure) et soirée boulot (working girl spirit). Du coup, la « semaine » est passée très vite.

    En plus, IL est même revenu avant ce que je pensais, et avant la Saint-valentin. (Pas de panique, je n’ai pas non plus eu de cadeau pour cette fête, je le cite « stupide et commercial » aeuhm…) Du coup j’ai finis la semaine chez lui, à repasser en vitesse chez moi entre le boulot et les câlins pour attraper une culotte propre et une bouteille de Coca, light, svp, pour la route.

    Love my life when it’s full and speed.

    J’ai surtout beaucoup bossé, parce qu’on est en période de collection (oui oui, on est les seule… c’est compliqué) Bref, faut que je vous raconte, je suis allé voir un défilé interne à mon boulot. J’ai ADORE ! C’était la première fois que je voyais un vrai défilé, et même si ce n’était qu’un show interne, sans journaliste ni stars, c’était somptueux, attractif, enivrant… Et j’ai vu l’escalier qui mène à l’appartement de Gabriel, dite « Coco » recouvert de miroir : comme ça, elle voyait tout le défilé depuis le haut des escaliers sans que personne ne la voit, dit la légende…

    C’est peut être niais, mais ça fait tellement de bien de voir que le milieu dans lequel je bosse, et mon boulot en général est une vraie passion :

    • Le samedi, je sursaute à 12h30 en courant vers la TV, « Chéri, on va louper La mode, la mode, la mode » et ça le fait rire (mais je crois qu’il aime bien quand meme)…
    • Chez moi, j’imagine des associations de fringues pour faire des outfits déments, qui ne sortiront jamais car « trop » et puis je les calme, en mettant ma patte.
    • Je connais de plus en plus mon style. Je sais ce que j’aime, ce que je n’aime pas. Ce qui me va (à peu près) et ce qui ne me va (plutôt) pas.
    • J’ai acheté pleinnnn de violet. C’est le nouveau Noir, chérie ! et ça va bien au blonde, tant mieux !
    • JE lis le ELLE (et même les petites lignes avec les marques des fringues des pages modes)


    Bref, tout ça m’a rappelé que La mode, c’est quand même bien une passion. Alors je ne suis pas styliste, ni créatrice, mais c’est vraiment un moteur. Le truc qui me booste et me fait lever le matin, parce que définitivement, je ne pourrai pas faire acheteur pour des joint de roulement, par exemple !!

    Et puis, là, j’ai plein de produits de beauté à l’œil…

    Par contre comme mon contrat prend bientôt fin, si tu es convaincu de ma motivation, que tu bosses aussi dans la mode (coté industriel/achat/développement/gestion de projet) et que tu as entendu parler d’une offre d’emploi chez toi et que tu veux bien m’avoir dans ton open space (tu verras je suis parfaite : je ramène du gâteau à la banane maison, et je fais des blagues marrantes, et je peux même t’offrir un café de temps en temps) please contact me.

  • Elles...

    Découvrez The Pussycat Dolls!

    Je ne supporte pas quand il parle d’elles. Je ne supporte pas deviner son passé avec elles. Ces filles, ces femmes, qui ont pris sa main, embrassé ses lèvres et partagés son lit. Avec qui il a rigolé, à qui il a remis les cheveux derrière l’oreille doucement, comme j’adore qu’il me fasse. Ces nanas qu’il a regardé se réveiller en souriant comme il a fait hier…

    Je suis jalouse, je ne suis pas saine avec ça. Je suis italienne, possessive. Je tiens à lui, je le veux pour moi.

    Je ne supporte pas quand il m’amène dans un restaurant où il est allé avec l’une d’elles.

    Lui : « J’aime bien tel plat »

    Moi : « Ah tu es déjà venu… »

    J’ai envie d’hurler, de reverser mon verre à travers la pièce, me lever partir, construire notre histoire dans un restaurant qui sera le notre, plutôt que du copier coller.

    Il me montre l’appartement de l’une d’elle, dans MON quartier, à 200m de chez moi, il me parle de l’appartement comme si c’était celui d’un pote à lui. Je comprends qu’ils resté ensemble 2 ans et demi. On est ensemble depuis un peu plus de 3 mois. J’ai envie de vomir, je ne sens plus mes jambes. J’ai envie de déménager. Construire notre histoire et ne pas le voir se souvenir de sa vie d’avant. Mais il ne peux pas comprendre.

    Je n’ai plus faim quand il me dit que les exs ne doivent pas être un sujet tabou. Je ne le crois pas quand il me dit qu’on doit accepter le fait qu’on ait eu une vie avant nous.

    Manque de confiance en moi ? J’en aurai plus s’il me disait que je compte plus que toute celle avant, mais je sais que ce n’est pas vrai. J’aimerai surpasser ses histoires passé. Il me dit qu’il est serein avec moi. Que c’est la première fois. Je devrai encadrer ce compliment, puisque je ne serai jamais sa relation la plus passionnelle, la plus folle, la nana la plus bien foutue avec qui il est été. Sa mère m’aime bien, mais je ne sais pas si elle a vu les autres.

    Je déteste toutes les femmes qui tournent autour de lui, (et Dieu sait qu’il y en a) et pourrait devenir The one. M’évincer. Etre la liane qu’il attend pour me quitter. La liane oui. Concept masculin, et égoïste, qui consiste à ne quitter une nana, que lorsqu’on en a trouvé une autre. Comme Tarzan qui ne lâche sa liane que lorsqu’il en tient une autre.

    Je déteste deviner qu’une nana est venue pour « bosser » avec lui, sans qu’il me le dise, en voyant un bonnet de nana qui traine dans l’entrée.

    Je déteste lorsqu’une amie me dit que son mec « drague » ou tout du moins complimente des nanas sur Facebook, en me dire que je sais que le mien fait la même chose.

    Je déteste les hommes, et cette voix dans ma tête qui me hurle que je mérite mieux.

    Je déteste encore plus l’autre voix qui me dit que je ne sais pas ce que je veux. Que je le veux lui.

     

    Il est parti chez ses parents cette semaine. Se reposer un peux, décompresser. Je vais pouvoir me faire des masques et trainer en jogging tous les soirs si je veux… En vrai, je vais regarder Monstres et Companie en mangeant une tarte aux pommes…

    Il m’a promis qu’il reviendrait pour la saint-valentin. Je sais pas pourquoi, je sais que a va merder, et qu’il ne sera pas là.

    Make a wish : Ferme les yeux fort. Pense à ton vœu. Souffle ta bougie. Est-ce qu’il sera là quand j’ouvrirai les yeux ?

  • De la neige et du Balmain (si si y a un lien entre les deux...)

    Y a quelqu'un?

    J'ai eu peur que il n'y ai plus personne du coup, rapport que j'avais pas écris depuis... pfff...

    L'heure est grave, mes chouchous. (en extrapolant).

    Il a neigé Lundi. (hum) et j'ai mis 2h à arriver à mon travail, parce que je passais la journée en Picardie, à l'usine qui fabrique les sac qui sont matelassés, avec des "C" dessus, mais ça on s'en tempone. Le truc, c'est que il y avait de la NEIGE.

    Et je me suis dis, d'un coup d'un seul (dans mon corail "arrété en pleine voie, ne tentez pas d'ouvrir les portes") PUTAIN J'EN AI MARRE DE L'HIVER!!!!

    Et oui, on est en février, donc bientot en mars, donc bientot au printemps, et j'ai grave envie de printemps, figure toi. De verre en terrasse, et de mettre juste une veste et pas un manteau de bibendum (nan en vrai, je te rassure, je n'ai pas de doudoune Moncler!). En fait, j'ai envie de m'habiller comme ça :

    00100m.jpg

    Pour toi, ignare de la mode, c'est un look du défilé Balmain, été 2009. (source Style.com)

    Hé oui, Balmain, c'est trop la hype, meme que j'en ai touché chez Colette l'autre jour, luck i am (130€ de debardeur tu m'etonnes!! (en vrai, les modasses connaissent Balmain depuis moins d'1 an. 2 saisons exactement, où il a fait des slims et des vestes à épaulettes, et par ci par là, un jean leopard rouge, et une robe leopard rouge (note qu'il recycle les tissus d'une collection à l'autre, c'est ça etre intelligent!!)))

     

    Donc, comme je suis une modasse, ou du moins j'essai, j'ai grave envie de sortir en slim et en veste à épaulette. Et comme jamais je :

    1- mettrai 130€ dans un debardeur

    2- mettrai des épaulettes comme celle du défilé

    je me dis que je vais m'en inspiré en mixant les fringues que j'ai. Ici, une veste de tailleur, là, une broche bijoux dessus et .... j'ai un slim Zara vintage 2007 (lol) qui irait TRES bien, il faudrait JUSTE que je le lacère ici ou là.

    Oui, oui, que je le lacère. pour faire comme ça :

     

    00010m.jpg

    Hum...

    Tu imagines l'ampleur du dégat si j'en viens à penser ça. Je suis en train de virer compltement Fashionocinglée.

    Et tu sais ce qu'il me faut (à part un psy qui coute 1 bras ou des ciseaux) c'est une bonne dose de neige, de froid, jusqu'à plus soif tout ça tout ça. Nan nan, serieux, y a que ça à faire.

    Ce qui tombe bien, tu me diras.

    Parce que si tu rejoins ce groupe Facebook trop de la balle, qui dechire sa mère, tu m'envoies 1 week end au ski, à faire les cons avec Cette blondasse de Guigo, Cette beauty de Babillages, et ce ... heu... de Greg. Et meme qu'on gagnera peut etre 1 semaine au ski apres. Et peut etre toi aussi parce qu'on pourra en faire gagner.

    Et aussi, si on y va, il parrait qu'on fait une sex tape. Je dis ça, je dis rien...

    Merci, Chouchou, ma santé morale ne t'en est que plus reconnaissante...

    Cdt

    PS : et sinon, le jean lacéré? (juste pour savoir)