Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • DIY : Do It Yourself / Une tête de lit espadrille

    Une petite note rapide pour vous montrer une idée déco. C'est le retour des DIY (Do It Yourserlf). Pour rappel, il y avait eu le DIY Lampe tour eiffel et le DIY Patiner un meuble.

    Cette fois, on joue l'idée d'acumulation pour créer une tête de lit surprenante.

    L'histoire, c'est que ma mère a reçu de ses amis, fraichement débarqués du pays basque (elle est née en aout, donc retour de vacances) pour ses 50 ans, 50 paquets cadeaux. Dans chacun des paquets, une espadrille. Que va-t-on faire de ses 25 paires?

    Un calcul de centrage et un positionnement "en camaieu" plus tard (plus moderne que "l'arc-en-ciel" que l'on avait imaginé en premier)

     

    IMG_1713.jpg

     

    IMG_1715.JPG

    ça vous plait? J'ai aussi vu l'idée avec 5 panamas accrochés au dessus d'un lit dans une revue...

    Je reviens vite avec du look de vacances, et encore un DIY (il faut bien s'occuper en vacances :D)

    PS : photo d'iphone / La fleme de sortir l'APN / désolé

  • "Last night a soutif saved my life"

    Alléluia, mazeltov, je l'ai trouvé!! Non, non, pas l'homme-de-ma-vie-futur-père-de-mes-enfants, non, pas lui, mais mon soutien gorge sans bretelle! Et oui, aujourd'hui, ici, on va parler gros seins, on va parler lingerie! Regarde :

    IMG_1850.jpg
    C'est moi devant le village de Saint Tropez. Je me prend un peu pour Brigitte B. desfois. Que vois-tu (à pars ma marque de maillot) ? Un top sans bretelle!
    IMG_1866.JPG

    Apparemment, tu vois, je le vis super bien de passer la journée avec un top sans bretelle, je peux même faire le remake de Titanic en regardant passer les bateaux.

    IMG_1854.JPG

    Là, ça n'a rien à voir, c'était pour te montrer que j'ai le vernis assortis à mon haut. Attend, on est en vacances, mais on ne relâche pas son fashion nail style!

    IMG_1574.jpg

    Pour mon look :

    • Top Scarlett Ross chez Allison.
    • Short en Jean et rivets, Zara.
    • Sandales dorées, Bata.
    • Vernis OPI "Paint my moji-"toes" in red"
    • Sac IKKS

    Passons maintenant aux choses serieuses : le soutif sans bretelle!

    J'en ai testé plein, et particulièrement cette année, des soutifs sans bretelle qui promette de ne jamais, au grand jamais avoir ce geste si peu flatteur, de remontage de bustier. Oui, je parle du geste où tu attrapes ton top à 2 mains sous les aiselles, et que tu remontes tout ça dans un glamour au top. Encore plus au top si tatie Janine te prend en photo à ce moment là. Pour moi, ça se corse vu que je suis dotée d'une importante cage thoracique... Enfin, je fais du 90D, quoi...

    Bref. J'ai testé le Bandeau Coque sans bretelle de Aubade.

    K9PERM_3_06a.png
    • Prix : 83€ (jamais en solde, car "intemporel" LOL)
    • Beauté : 7,5/10 il a des dentelles, un noeuds amovible, ça va à peu près
    • Ingéniosité : 6/10 il s'accroche sur le côté, et est vendu avec un dos transparent en plus
    • Maintient : 4/10 soit 10 bons remontages de tout le bazare dans une soirée. Le mien est peut-être un peu trop grand, j'ai l'impression. Il faudrait donc prendre une taille en dessous de la sienne en tour de dos (non précisé, bien sur, par la vendeuse de la boutique).

    Fort peu convaincue, je me suis laissé prendre par les sirènes du marketing et de la pub. Du top qui fait des bons sur des trampolines, et de la blogueuses testeuse casse-cou : j'ai acheté le perfect Strapless de Wonderbra. Faut dire que leur plan marketing à Wonderbra était au top. Il était sold out dans tout Paris début Août, j'ai commandé le mien sur leur site, arrivé chez moi en moins de 48h, au top!

    wonderbra-ultimate-strapless.jpg
    • Prix : 32€ (+ les frais de port pour moi, soit 39€)
    • Beauté : 4/10 seul mauvais point...
    • Ingéniosité : 8/10 il a des "mains" qui portent les seins, soit des baleines énormes en fer sur les côté. Très confortable, pas de soucis, mais je ne pense pas pouvoir passer un portique d'aéroport avec!!
    • Maintient : 10/10 c'est gagné!!! ZERO remontage lors de ma journée entière à st trop! :D elle est pas belle la vie?

    Et vous, vous l'avez testé?

    Je précise que ce billet n'est pas du tout sponsorisé, au cas où.

  • Mes To Do à St Tropez

    Hello les chouchous,

    Aujourd'hui, je partage mes "To Do" à Saint-Tropez, pour découvrir et aprécier ce village mille fois mieux que le touriste de base qui va juste voir les yachts et se prendre en photo devant le VIP. En effet, cela fait maintenant 4 ans que je vais en vacances prêt de St tropez plusieurs fois dans l'année, et je ne sais pas si c'est la blondeur, mais j'adore de plus en plus ce village. Surtout hors saison. Mais, en connaissant un peu, on peut y passer une agréable journée, et ne pas retomber 15 fois sur le même groupe de touristes italien/belges/cequetuveux en short, marcel et appareil photo...


    Les TO DO qu'il me reste à faire :

    • "Visiter" les boutiques designées par Peter Marino, celle de Chanel, éphémère, et la nouvelle Villa Vuitton
    • Prendre un verre au bar de l'hotel Ermitage, qui se situe vers la citadelle, bien moins tape à l'oeil que le Byblos, c'est le noveau spot des célébrités et des gens qui ont du goût. Certainement, parce que Chanel y a logé tous ses invités pour son défilé croisière sur le port en mai.
    • Se replonger dans l'esprit yé-yé en allant voir l'expo Brigitte Bardot (Entrée 11€)
    • Faire le Brunch de l'hotel "Kube" petit frère de l'hotel parisien.

    Les TO DO que j'ai testé :

    • Se promener sur le marché Place des Lices (le mardi et le samedi matin) et y voir le meilleur et le pire. Dans le meilleur, il y a de la déco industrielle, des sacs Vuitton, Chanel et Hermes vintages, des olives aux amandes, de la tapenade verte. Dans le pire, des faux sacs Gerard Darel et Balenciaga, et des vêtements fait en chine, vus mille fois.

     

    IMG_1905.JPG
    • Se promener sur le port, mais aller jusqu'au bout de la jetée, passer sous la tour Joseph et tomber sur une minuscule plage de galets entourée de petits immeubles, et s'immaginer prendre le petit déjeuner sur l'un des balcons en fer forgé.
    • Boire un perrier chez Sénéquier, le fameux resto/bar à la devanture rouge vue dans tous les films de la grandes époque. Tester la Tarte tropézienne.

     

    IMG_1740.jpg
    • Prendre une glace "manque/framboise" chez Barbarac (2 Rue du Général Allard) (4€ les 2 boules, moins cher que chez Sénéquier) presque juste parce que les couleurs sont belles...

     

    IMG_1812.jpg
    • Faire un after-beach sur les plages de Pampelonne (tourner à la route de l'épi) et au choix : la plage des Jumeaux, la nouvelle Coco beach, super bien refaite et renommée "New Coco" et bien sur le "Nikki Beach" et sa piscine de Rosato toujours bien heureuse.
    • Fouiner dans la Friperie "Le marché des Marin". Le choix des vêtements est top, et ils sont de qualité, mais les prix sont "tropézien". Shorts en jean, marinières, espadrilles, chapeaux, chemises à carreaux et jupes en peau et cuir 70's de 20€ à 150€. Vraiment un bon choix pour se faire une tenue de "vacances au bord de la mer" ou pour dénicher sa tenue de rentrée ...

     

    IMG_1907.jpg
    • Prendre un cocktail à l'Hysteria (à 2 pas du VIP). Le DJ passe de la bonne musique, mais un peu trop fort. Tout le monde s'y rejoins avant de tenter l'entrée au VIP. Le coktail est un peu cher, mais la serveuse est sympa, la déco aussi, et le dosage du Cosmo très bien fait (et c'et quand même le principale). On peux aussi y jouer à "celui qui voit le plus de Louboutins en 1minute". (ça marche aussi avec les sacs Chanel)

     

     

    40054_415260287926_577282926_4955754_3846946_n.jpg

     

    • Réussir à rentrer au VIP Room (ce qui n'est pas très compliqué, le monde devant est en fait constitué de touristes qui pensent voir de la star) et constater que la population est faite de : 25% cagoles, 25% putes russes, 25% parisiens et 25% beaufs. Voir Jean Roch, se dire qu'il a l'air jeune, et décider de sortir ailleurs la prochaine fois.
    IMG_1755.jpg

     

    • Et SURTOUT, monter à la citadelle, en faire le tour, et avoir une vue imprenable sur le village puis le golfe. Serieusement, pour moi, c'est imanquable, alors que très peu de touriste le font (et bizarement, uniquement des français)

    IMG_1850

    IMG_1887

    • Dans le lot des TO DO, il y a aussi, bien sur, regarder/acheter des sandales chez Rondini...

    Alors? Do you, Do you Saint-Tropez?

    Quelles sont vos bonnes adresses du "village"?

  • Joue à la poupée pour t'occuper...

    Salut toi,

    Plusieurs notes dans la même semaine? tu vas me dire qu'on voit que je suis en vacances à rien glander, et tu as amplement raison. Pendant que je me reconcentre sur ma petite personne sous un soleil de plomb propre à la côte d'azur, je continue de penser à toi, figure toi! (Je sais, je suis trop bonne ^^).

    Vois-tu, il fait tellement moche à Paris, que c'est devenu un concours sur Facebook de faire des blagounette du style "On est pas le 16 aout mais le 16 novembre" et du coup, tu sais quoi? Personne ne s'interresse à mes photos de bronzette/piscine, puisque tout le monde est en train de commenter la pluie qu'il tombe à la capitale. L'année prochaine, je pars en meme temps que tout le monde, début aout, si ça continue.

    Bref. Je me disais, que tu devais rudement t'ennuyer au boulot, sous cette pluie battante, et qu'il te fallait de l'occupation. Occupation d'enfer (lol) que j'ai pu tester lors de mes 2 semaines de glande boulot début aout : Le Fashion Studio de H&M.

    C'est une cabine d'essaye virtuelle de toute la collection H&M, autrement dis, tu peux jouer à la poupée et faire ta shopping list en même temps. Evidemment, tu as envie de tout prendre, parce que la nana fait du 36, que les vetements tombent bien, et que tu ne vois pas que les matières sont cheap. ahah. Bon, malgré ça, j'y passe 1H à chaque fois, mais c'est parce que je suis un peu en bad à cause de mes August holidays in paris, que je t'ai raconté LA et LA) je me fais des look pour des occasions.

    Par exemple, si j'étais aussi bonasse, j'aimerai être habillée tout le temps comme ça :

     

    HM-fashion-studio-1.jpg

    Mais bon, comme je ne vois sur ma timeline, et ma home de facebook que de la pluie, j'ai déjà réfléchi à un super petit look de rentrée :

     

    HM-fashion-studio-2.jpg

    Comme H&M, c'est le meilleur, mais aussi le pire, j'ai décidé de t'instruire sur une particularité régionale du Sud : La cagole : La cagole est un nom féminin qui définie une (jeune) femme d'une vulgarité certaine habitant dans la région PACA (elle parle fort, met des bottes blanches à bouts pointues, fait claquer son chewing gum, etc).

    Pur illustrer, voici un exemple de cagole de Marseille : (ben oui j'ai changer le mannequin, que ça fasse plus réel) :

     

    HM-fashion-studio-3.jpg

    Classe, hein?

     

    A noter, que la Cagole du VIP Room St tropez (testé hier soir) est un peu plus subtile. On la prendrai presque pour une pute russe.

     

    HM-fashion-studio-4.jpg

    La seule différence est la longueur de la robe : si de derrière, debout, on voit le bas de la fesse, c'est que c'est la bonne longueur de t-shirt robe. Bon, allez distribuer moi des shorts à tout ça...

    J'espère que tu as aimé mon petit cours de vocabulaire, si tu veux demain, je te donne la recette de la tarte tropezienne!

    Et bien, sur, bon courage sous la pluie, moi je file mettre de l'apres soleil (gniark gniark)

  • August Holidays in Paris - Part 2

    début de l'histoire ICI

    AOUT - Piste 3 : "Just a friend" Biz Markie -> Pour l'écouter ICI

    On en était donc là. Un mardi soir, alors que je racontais je ne sais plus quelles bêtises à S. au téléphone, mon fixe sonne, et j’entend une voix d’homme, c’est LUI. 15 jours étaient passés depuis mon mail, (une éternité dans mon espace temps) et il était sorti de ma tête aussi vite qu’il était rentré dans ma vie, à la terrasse du BDM. On décide justement de s’y retrouver un peu plus tard dans la soirée. Il tiens à me donner des explications, et moi j’ai envie de voir son jeu d’acteur.

    Les dîtes explications (bien) faites, et moi m’ayant avalé coup sur coup 3 verres de rosé (à jeun), en écoutant combien j’étais « cool, belle, et qu’on avait bien kiffé ensemble, mais que c’est compliqué, etc etc » j’étais déjà un peu mieux. Enfin, j’étais surtout un peu rébou et ailleurs. Il m’explique alors qu’il pars rejoindre sa fameuse nana à l’étranger pour vivre là-bas, refaire sa vie à zéro, toute modestie incluse, bien sure.

    Vous avez déjà entendu dire les gens à côté de vous dans un café combien Paris est « trooooop » bien en aout ? Ce sont ceux qui ne partent pas en vacances et qui essayent de s’en convaincre façon méthode couet. Moi je dis surtout qu’il n’y a que des touristes qui marchent lentement sur le trottoir, et te cassent les oreilles dans le métro, que toutes les bonnes adresses sont fermées (baron, Montana and co) et que toutes mes copines sont parties se faire dorées la pilule avec leur mec : J’étais seule pour ce début aout, en attendant mon tour pour sauter dans le TGV et me retrouver sous le soleil la pluie diluvienne de la cote d’azur.

    Lui aussi était plus ou moins seul. Il était en train de faire un tri façon grand rangement IKEA dans sa vie, et dans ses connaissances (ceux qu’on ne peux pas vraiment appeler amis) avant son grand départ, avant de tout reprendre à zéro, comme IL disait. A l'écouter, j'avais l'impression d'entendre un gangster qui partaient en cavale, et ça me faisait rire, mais je ne voulait pas le contredire... Ce qui signifie, figurez vous, qu’il avait du temps, et que nos appartements sont à 3 minutes à pieds.

    Et c’est par tous ces concours de situations, qu’on a commencé nos August Holidays in Paris, qui coïncidèrent parfaitement, avec le départ en vacances de tous mes responsables au boulot, ce qui, convenons-en, fut bien pratique compte tenu que mes nuits rétrécissèrent comme des peaux de chagrin à mesure que les jours passaient pour se finir sur une vraie nuit blanche, heureusement à peine visible sur mon visage de bébé d’à peine 25 ans (Gniark, gniark... on en reparlera dans 5 ans….)

    On s’est vu tous les jours, pendant ces 10 jours. Bon, je ne vais pas vous faire la liste de ce qu’on a fait, plusieurs trouveraient ça ennuyeux, beaucoup banal : resto, ciné, expo, discussions sans fin, tirages de carte, film à la maison, shopping en friperies, after à a maison, pâtes bolo, et beaucoup de vin, jusqu’à ce que le soleil se lève sur paris, en écoutant Radio Nova. Pour 2 personnes qui n’avaient pas partagés beaucoup à part des moments nocturnes, on s’est soudain rattrapé…

     

    LAST DAY – Piste 4 : Walk a mile in my shoes - Coldcut -> pour l'écouter ICI

    Au fur et à mesure que les jours passaient, et que mon heure de coucher avançait dans la nuit, ou plutôt dans le matin, lorsque j’en faisait le rapport à mes collègues ou amies, brièvement, sans trop en dire, j’entendais juste que je devais faire attention à ne pas tomber amoureuse, ce à quoi je répondait que ça ne risquait pas, et que ça serait vraiment très con. Ahah.

    Est venue la dernière soirée, qui fut une nuit de 1000h au moins, et qui me donna l’impression de durer une semaine, toujours au rythme de Radio nova. Rien de banal, rien de cliché. A 8h, je m’allonge dans mon lit après une douche, juste avant d’aller bosser, mais mes yeux ne se ferment pas, les siens non plus. Puis la "2eme dernière soirée". Nous, ensemble, on aura repoussé le temps, les limites du jours de la nuit, du nombre de fois on l’on peux dormir ensemble dans une journée.

    Tout ce que je peux vous raconter, c’est ce dernier matin, qui est le premier de mes vacances. Premier matin où l’on ne se réveille pas avec une pseudo gueule de bois. Premier petit dej l’un en face de l’autre avec de la ricoré et des tartines et un pinçon qui chante à la fenêtre, en plein coeur de Paris. Premier et dernier, donc. Mon train est dans 4h, son avion dans 9h.

    Tout ce que je peux vous raconter, c’est que le «very last goodbye hug » m’a laissé les yeux humides, mais je l’ai bien caché. Les larmes n’ont filées que lorsque j’ai descendu les escaliers.

    C’était la fin des vacances parisiennes, et le début des miennes. Nostalgie de la fin des vacances avant qu’elles commencent, encore quelques choses de pas très banal. Pourtant, être là, devant mon macbook avec le tonnerre qui gronde dehors, porter un sweat qui n’est pas le mien, et qui sent son odeur, ça c’est un peu cliché… Hum, à peine 24h sans lui, et je retombre déjà dans la monotonie.

    La morale de l'histoire est qu'on ne peux jamais vraiment prévoir comment les choses vont se passer, et que desfois, cela réserve de très jolies surprises.

    L'autre morale de l'histoire est que je n'en ai pas. Je me sens à la fois vide de sa présence, et pleine de toute la confiance en moi que ces 10 petits jours m’ont donné, comme réconcilié avec moi… Encore les yeux plein d'étoiles de ce mois d'août parisien si particulier... Ou comment être un touriste dans sa propre ville.

     

    Welcome on board, Honey,  Give me 2 Sunny days in st tropez, and I’ll recover my smile…

    Et passons à La question existentielle : quelle couleur de vernis je mets sur mes pieds ?